Arthur Upfield

bony001

Death of a Lake - Traducteur : VALENCIA Michèle
Editeur : 10-18 (1 novembre 1991) - réédité le 7 mai 2008 -
Collection : Grands Détectives - Poche: 281 pages

À Porchester, grosse exploitation agricole des profondeurs du bush australien, les employés regardent avec anxiété l'assèchement inexorable du lac Otway.
Un homme y a trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses et chacun attend la réapparition du corps.
Pour pouvoir enquêter avec discrétion et efficacité, l'inspecteur métis Napoléon Bonaparte, dit Bony, décide de se rendre sur place... en se faisant passer pour le nouveau dresseur de chevaux sauvages !
Avant de percer tous les secrets de ceux qui vivent sur là, il lui faudra d'abord gagner le respect des hommes et déjouer avec tact les avances des femmes. Un défi délicat...

Quatrième de couverture

Dans l’Australie des années 20, la nature, aride et sauvage, impose sa loi aux habitants de l’exploitation du lac Otway. Au cœur du bush, le travail des ouvriers est menacé par l’inexorable évaporation du lac. Et lorsqu’un certain Ray Gillen y trouve la mort, tous attendent la réapparition du corps. La théorie de la noyade est loin de satisfaire la police qui apprend que la victime était en possession d’une belle somme d’argent. Aussi dépêche-t-elle sur place l’inspecteur Napoléon Bonaparte. Se faisant passer pour un dresseur de chevaux, il assiste, spectateur attentif, à un huis clos étouffant où chacun semble avoir une bonne raison d’en vouloir à Gillen. Dans cette deuxième aventure de l’inspecteur Bonaparte, Arthur Upfield, maître du roman policier ethnologique, laisse la part belle à cette terre australienne qu’il admire tant. Une terre indomptable qui finit toujours par l’emporter sur l’homme.

« L’inspecteur Bony est passé maître dans l’art de résoudre des énigmes de « chambre close » au beau milieu d’un désert de plusieurs milliers de kilomètres carrés. »
Libération

Arthur Upfield, le père du roman policier ethnologique, exploite ici un phénomène naturel spectaculaire comme seule l'Australie sait en produire. Son intrigue bénéficie d'un cadre absolument unique. La disparition du lac et la progression de l'enquête policière se disputent le suspense, le tout dans une ambiance pesante de suspicion et de chantage. Passsionnant ! --Sophie Colpaert